ARCHIPEL

A PROPOS ✸
ACTUALITES ◈
LIEUX +
PROJETS ✯
Archipelago
Reconstructions
Raizes
Périphériques
Abysse
ARTISTES ♟
Ari Allansson
Flora Détraz
Camille Lacroix
Christine Monlezun
PHOTOS ◼
CONTACT ✉
×

Archipelago

WAVES Archipelago

Waves est une série de promenades sonores pour 25 promeneurs, initiée par Camille Lacroix et Flora Détraz en 2013, et destinée à différentes villes européennes. Ce projet a pour thème transversal l'imaginaire de la ville.

Le premier volet de Waves a été créé au cours de l’été 2013 sur Norra Hammarbyhamnen: une rue longeant le bras d’eau qui sépare Stockholm de sa banlieue sud. La promenade offrait un panorama sur ce quartier en reconversion, qui fut jadis une zone industrielle ainsi que le berceau de nombreuses expérimentations en terme d’urbanisme et de logement social. Cette zone est actuellement en pleine reconversion et constitue l’un des chantiers les plus ambitieux et les plus controversés de la région de Stockholm. De nouveaux paysages urbains y apparaissent, comme le très «avant-gardiste» éco-quartier d’Hammarby Sjöstad.

La composition sonore superposait des textes, lus à 5 voix, offrant chacune une perspective différente sur le quartier traversé: observation directe, manifeste d’urbanisme, roman utopique de la fin du XIXe siècle, brochure décrivant les transformations futures du quartier... Au cours d’une lente déambulation au bord de l’eau, en compagnie de 3 performeurs, s’élaborait une réflexion sur les rapports entre urbanisme et utopie.

Vidéo

Texte et création sonore : Camille Lacroix
Chorégraphie : Flora Détraz
avec : Flora Détraz, Camille Lacroix, Alice Masson

> Stockholm Fringe Festival (Août 2013)
> Lisbon Architecture Triennale, Ecos Program (Septembre 2013)

WAVES Archipelago
ARCHIPEL?
×

MRI

WAVES Reconstructions

Waves est une série de promenades sonores, initiée par Camille Lacroix et Flora Détraz en 2013, et destinée à différentes villes européennes. Ce projet a pour thème transversal l'imaginaire de la ville.

A Caen, nous proposons une déambulation sur la Presqu'Ile, ancienne zone industrielle, actuellement en chantier. Ce projet s'articule autour du thème de la Reconstruction au sens large du terme. Reconstruction architecturale, et reconstruction de l'Histoire ou d'histoires à travers le prisme des mémoires collectives et individuelles.

Au long du parcours qui mène du Pavillon au Nouveau Bassin, des performeurs, initialement mêlés aux spectateurs proposent, une série de tableaux vivants, fragments de scènes fictives ou résurgences du passé. La pièce sonore procède, quant à elle, à une mise en pièce méthodique du paysage de la Presqu'Ile, faisant affleurer tour à tour ou simultanément différentes strates de mémoire du lieu : une série de fragments 'archéologiques' réels ou fictifs, que le spectateur est invité à réagencer, à reconstruire pour élaborer sa propre fiction du lieu.

Voir la vidéo
Carte interactive et extraits sonores

Projet soutenu par le Programme européen Jeunesse en Action, et la Région Basse Normandie. Accueilli en résidence de création par la Ville de Caen.

Texte et création sonore : Camille Lacroix
Chorégraphie : Flora Détraz
Avec : Flora Détraz, Camille Lacroix, Alice Masson et Anaïs Dumaine
Voix : Christine Monlezun, Anaïs Dumaine, Alexandre Le Petit

> Eclat(s) de Rue / Le Pavillon (Juillet 2015)

WAVES Reconstructions
PERIPHERIQUES
×

Abysse

ABYSSE

Le 11 mars 1984, un chalutier fait naufrage, en pleine tempête, au large des iles Vestmann en islande. L’accident ne laisse qu’un survivant qui a lutté six heures durant, dans une eau à 5 degrés avant d’arriver à regagner le port d’attache de Heimaey.

De ce fait-divers, le jeune dramaturge islandais Jon Atli Jonasson a tiré une pièce, Abysse, monologue intérieur en forme de dérive poétique pour survivre, rester éveillé, ne pas sombrer dans cette nuit sans étoiles.

Le personnage de la pièce de Jonasson est avant tout une voix, une tête hors de l’eau, avec laquelle nous dérivons d’un point à un autre d’un espace abyssal - marin ou mental - au gré de ses pensées, de ses rêves, de ses espoirs, ses folies ou ses terreurs.

Pour le spectateur, assister à cette lecture, c’est s’engager dans une traversée ; accompagner le lecteur, comme le personnage, dans une longue dérive, ponctuée de fulgurantes apparitions qui ne sont peut être que des mirages, des illusions. En associant à la lecture du texte un environnement sonore, et éventuellement plastique, ce que nous cherchons à susciter chez le spectateur est un état d’écoute particulier, une atmosphère propice à la rêverie.

de: Jon Atli Jonasson
sur une proposition de : Camille Lacroix et Ari Allansson
lu par : Christine Monlezun
son : Camille Lacroix

> Le Point Ephémère, Festival Air d'Islande (Mars 2013)
> Institut finlandais, Festival Air d'Islande (Janvier 2014)
> Centre Pompidou, Festival Hors Pistes (Février 2017)

ABYSSE
FLORA DETRAZ
×

Mandragore

WAVES Raizes

En cours...
Projet de promenade sonore à Lisbonne dans le quartier de la Madragoa.

Résidence prévue à l'Espace Alkantara (Lisbonne), en septembre 2016.
WAVES Raizes
CAMILLE LACROIX